Publié le 13 avr. 2021

La transition énergétique, c’est réinventer ses métiers et ses pratiques

L’absence de chaine de valeur partagée comme facteur d’échec de la transition digitale

La transformation digitale ne fonctionne pas

La transformation digitale ne fonctionne pas. C’est ce que nous indique Bertrand Duperrin dans un article paru sur frenchweb.fr le 08/02/21. Malgré des investissements importants de la part des entreprises, des tâches sans valeur ajoutée persistent et les informations ne circulent pas plus vite. La mise en place d’outils numériques ne permet pas d’atteindre les objectifs d’efficacité escomptés.

Selon lui, cet état de fait est lié à des modes de fonctionnement dans l’entreprise où s’accumulent les complications, où les frontières entre services sont tenaces empêchant des prises de décision simples et rapides. Alors que la transition digitale vise à favoriser la circulation des informations entre les individus, elle se confronte à des organisations du travail incompatible avec une communication fluide et une efficacité dans l’action individuelle et collective.

Je ne peux que confirmer cette affirmation pour avoir moi-même constaté dans de grandes entreprises que l’utilisation d’outils numériques pouvait engendrer soit de multiples ressaisies d’information soit des pertes de temps conséquentes à rechercher de l’information. Les raisons sont généralement que les outils sont dédiés à une partie des équipes ou bien que ces outils répondent à un besoin unique des utilisateurs. Le problème central réside dans le fait que la communication entre les équipes opérationnelles comme managériales ainsi que l’intégration des outils numériques sont décorrélées de la chaine de valeur business de l’entreprise.

Comme le montre le cas de la transformation digitale, la recherche d’efficacité ou de performance dans l’entreprise est liée à la capacité laissée aux employés de décider ou d’agir de façon spontanée. On ne peut plus à l’heure actuelle demander à des employés ayant un bac +5 d’appliquer des modes opératoires sans réfléchir. 

Elon Musk demande à ses employés de n’assister à des réunions que lorsque leur présence apporte de la valeur

Elon Musk l’a parfaitement compris puisqu’en demandant à ses employés de n’assister à des réunions que lorsque leur présence apporte de la valeur, il les questionne sur le sens de leur action et les invite à créer eux-mêmes les conditions de la performance de leur entreprise.

Et si la transition énergétique subissait le même échec

Cette prise de conscience individuelle est plus que jamais indispensable. On évoque ici le sujet de la transformation digitale mais les entreprises sont attendues sur le sujet qui nous concerne tous, la transition énergétique. Il s’agit là d’une demande forte de la société civile. A l’instar du digital, elle se heurte à la complication des fonctionnements. Pour qu’une entreprise devienne bas carbone, non seulement ses procédés techniques doivent être durables mais également ses métiers et ses pratiques doivent l’être. Pour que l’entreprise réussisse sa transition énergétique, c’est toute son organisation humaine, ce sont tous les individus qui doivent chacun prendre conscience de l’enjeu et du sens de la transition énergétique.

Le moyen le plus efficace pour donner à chacun le cadre de réalisation de son action et de sa responsabilité réside dans le partage de la chaine de valeur de l’entreprise à laquelle chacun contribue. Il devient important de mettre en perspective cette contribution pour qu’elle fasse sens. En analysant sa chaine de valeur et en la partageant avec ses collaborateurs, l’entreprise enclenchera la transition énergétique de ses métiers.


Par David Lambert
Fondateur et Directeur de Denow
Créateur de la méthode ZENI™